Le groupe Servior dément « les déclarations mensongères » du Dr Ochs

À la suite de certains propos du Dr Ochs concernant les décès de 26 personnes dans une maison de soins après l’injection de la 3e dose, le groupe Servior réagit et dément ces informations.

Condamné à une année d’interdiction d’exercer la médecine le 14 juillet dernier, le Dr Ochs est venu, ce mercredi après-midi, contester la décision du conseil de discipline du Collège médical. Lors de son arrivée, le généraliste a été accueilli comme une véritable rock star sur le parvis de la Cité judiciaire où il était attendu par une centaine de personnes affichant leur soutien.

Le Dr Ochs a alors déclaré sans citer de source qu’ « à la maison de retraite de Niedercorn, suite à l’injection du booster, il y a eu directement 26 morts ». En réponse, le groupe Servior qui gère cette maison de retraite publie un démenti ce jeudi.

« Il s’agit bien entendu de déclarations purement mensongères, relayées sur les réseaux sociaux, que Servior dément fermement dans leur intégralité » se défend via un communiqué le plus grand gestionnaire d’hébergements pour seniors au Luxembourg. Il poursuit en disant ne pas pouvoir « tolérer de tels propos par respect pour son personnel, ses résidents et leurs familles ». Le groupe gère 1 650 lits répartis dans quinze centres et emploie 2 200 personnes.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas