l’ex-agent du SREL remis en liberté

En détention préventive depuis fin avril, Frank Schneider, l’ancien directeur des opérations du SREL, retrouve la liberté en attendant une décision sur son extradition aux États-Unis. Il est accusé dans une affaire d’escroquerie en cryptomonnaie.

La Cour d’appel de Nancy a tranché. Ce vendredi, les juges ont donné une suite favorable à la demande de Frank Schneider d’être remis en liberté. L’ancien agent du service de renseignement luxembourgeois (SREL), reconverti en homme d’affaires, a été arrêté, le 29 avril, sur ordre du FBI. Il se trouvait en route vers le Luxembourg depuis sa demeure en Meurthe-et-Moselle.

Aucun horaire de sortie

Sa remise en liberté sous bracelet électronique sera effective dès lundi. Frank Schneider sera cloué à domicile. Aucun horaire de sortie n’a été accordé par les juges. Par contre, aucune caution ne sera à payer.

Une étude demandée par la Cour est venue à la conclusion qu’une remise en liberté sous bracelet électronique est faisable malgré «la faiblesse du réseau téléphonique» à Joudreville, localité où se trouve la maison de Frank Schneider.

L’avocat général redoute une fuite du suspect

Selon nos confrères de L’Est républicain, l’étude vient aussi remarquer que le bracelet ne permet pas de couvrir toutes les pièces de sa maison (certaines lui seront donc interdites). L’avocat général Philippe Renzi s’était dit opposé, jeudi, à ce que Frank Schneider quitte sa cellule de prison : «Il pourrait être tenté, c’est humain, de s’enfuir et de se réfugier dans sa maison en Angleterre ou dans son appartement à Dubai.»

La décision sur l’extradition fixée au 19 janvier

Après sa remise en liberté, lundi, l’ex-agent du SREL aura les yeux rivés sur le 19 janvier. La Cour d’appel de Nancy compte trancher à ce moment si la justice française donne suite à la demande d’extradition soumise par les autorités judiciaires de New York. Lors de l’audience de jeudi, l’avocat général a estimé que la procédure était régulière et que rien ne s’opposait à la remise du suspect aux autorités américaines.

Frank Schneider est soupçonné par la justice américaine d’être impliqué dans l’affaire OneCoin, une énorme arnaque à la cryptomonnaie qui a fait des victimes un peu partout dans le monde. Le préjudice s’élèverait à des milliards de dollars.

David Marques (avec L’Est républicain)

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas