les enfants luxembourgeois bientôt vaccinés ?

Le régulateur européen a autorisé ce jeudi 25 novembre, l’administration aux enfants de cinq à 11 ans du vaccin anti Covid-19 de Pfizer, premier sérum à être approuvé en Europe pour cette tranche d’âge, particulièrement touchée par la nouvelle vague du virus. Le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmitt a confirmé que les enfants luxembourgeois seront également concernés.

Après les adultes, place aux enfants. Ce jeudi 25 novembre, le régulateur européen a confirmé l’administration du vaccin Pfizer aux enfants de 5 à 11 ans, suivant le modèle déjà mis en place dans certains pays comme les États-Unis, Israël ou le Canada.

Ce vaccin à ARN messager est déjà autorisé pour les enfants de plus de 12 ans dans les 27 pays de l’UE. Mais les enfants de 5 à 11 ans étaient jusqu’ici épargnés. Ils pourront désormais recevoir un tiers de la dose utilisée pour les personnes plus âgées, en deux injections espacées de trois semaines, a expliqué dans un communiqué le régulateur européen.

Et les enfants luxembourgeois ne devraient pas faire exception. Le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmit, s’est exprimé à ce sujet au micro de RTL, ce matin, assurant que le ministère de la Santé serait prêt à commander 18.000 doses au Grand-Duché, disponibles d’ici le 20 décembre prochain, date de livraison des premières pipettes pour enfants en Europe.

Le conseil supérieur des maladies infectieuses doit toutefois encore donner son aval avant de la première injection.

Une surveillance continue

« Nous savons que le Covid-19 sévère et la mort restent assez rares chez les enfants, mais une maladie de toute gravité survient à tous les âges pédiatriques », a déclaré le régulateur européen, lors d’une réunion publique en ligne. Le vaccin a démontré une efficacité de 90,7% lors d’un essai réalisé sur 2.000 jeunes enfants de cette classe d’âge, a-t-il indiqué.

Les effets secondaires, qui peuvent durer quelques jours, ont été jugés « légers ou modérés » et peuvent se manifester sous la forme d’une douleur localisée à l’endroit de l’injection, d’une fatigue, de maux de tête, de douleurs musculaires ou d’un rhume.

Le régulateur « a donc conclu que les bénéfices chez les enfants de 5 à 11 ans dépassent les risques, particulièrement chez ceux qui présentent des comorbidités augmentant le risque de contracter une forme grave du Covid-19 », selon le communiqué.

Davantage de contaminations dans le secteur fondamental

Mais la sûreté du vaccin Pfizer chez les enfants « continuera d’être surveillée de près« , a souligné l’EMA.

Pour rappel, au Luxembourg, le cercle familial (31,7%) reste la source de contamination la plus fréquente, suivi par l’éducation (16,9%) principalement l’éducation fondamentale (12,0%), le travail (6,3%) et les voyages à l’étranger (5,0%).

Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de la Santé, plus de 2 234 cas ont été recensés entre le 15 et le 21 septembre dans l’enseignement fondamental, contre 1204 cas pour l’enseignement secondaire.

 

LQ avec AFP

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter quotidienne.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,502SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas