« La priorité, c’est d’abord d’écouter les habitants », selon Fabien Roussel

Interrogé sur la disparition de la joueuse de tennis chinoise Peng Shuai, Fabien Roussel « partage les inquiétudes qui sont exprimées de partout ». « J’espère que nous serons tous rassurés et rapidement », ajoute le candidat du Parti communiste français pour l’élection présidentielle. Peng Shuai a disparu après avoir accusé Zhang Ghaoli, haut-membre du Parti communiste chinois. Des membres que rencontre parfois Fabien Roussel, mais qui ne cautionne en aucun cas les actes commis par l’ancien vice-Premier ministre. « Il faut d’abord croire la parole de celle qui l’exprime », ajoute-t-il.

Questionné sur son rapport avec la Chine, Fabien Roussel a rappelé avoir demandé aux politiciens chinois, mais également ailleurs dans le monde, « le respect de la dignité humaine et des droits de l’homme ». L’homme politique a également dénoncé « la grande hypocrisie des multinationales, y compris françaises, qui vont faire des leçons sur les droits de l’homme et la Chine, mais qui délocalisent là-bas une partie de notre travail qui doit se faire en France ».

« La priorité, c’est d’abord d’écouter ces habitants des pays d’Outre-Mer », explique Fabien Roussel, lorsqu’il est interrogé sur la situation de crise en Guadeloupe. Le député du Nord a indiqué qu’il n’aurait pas envoyé le GIGN et le RAID sur place, mais qu’il serait d’abord parti à l’écoute de la population. « Ceux qui manifestent aujourd’hui manifestent contre cette situation sanitaire qui ne tient pas compte de la réalité des Antilles, mais ils manifestent aussi contre la vie chère », explique-t-il.

« Il faut urgemment répondre à leurs revendications », ajoute Fabien Roussel, qui considère que la situation particulière de la Guadeloupe ou la Martinique, où 30% des soignants sont vaccinés. « Il faut s’adapter », martèle le candidat du Parti communiste français, bientôt en déplacement dans la région.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas