«Il faut m’expliquer pour Sébastien Thill»

Titulaire du diplôme UEFA Pro, l’ancien coach de Virton, de la Jeunesse et du F91 notamment, champion de DN avec le Fola en 2021, nous apporte son éclairage technique sur les matches de la sélection.

«C’est la composition d’équipe qui m’a le plus choqué contre l’Irlande. On s’est retrouvé à revenir d’Azerbaïdjan avec une équipe fatiguée qui n’a pu s’en sortir que sur des exploits individuels et non pas sur une prestation collective et l’on commet la même erreur que celle commise le mois précédent lors de l’enchaînement Serbie – Portugal : on ne change rien. Du coup, dimanche, cette équipe, à partir de la 65e minute, s’est montrée incapable de poursuivre l’effort, de mettre un pressing sur l’adversaire et la projection offensive a été réduite de chez réduite.

On ne m’ôtera pas de l’idée que le petit Borges n’a pas à être là. C’est certes un très bon footballeur, mais pas un super talent. Un super talent, à 17 ans, je ne dirais pas, mais c’est juste un très bon footballeur en devenir. Et là, on est en train de le tuer. On lui demande de voler à haute altitude alors qu’il n’a pas encore toutes ses plumes. Le voir se faire bousculer comme ça, c’est un vrai problème.

Mais bon, au-delà de tout ça, il faut vraiment m’expliquer la non-titularisation de Sébastien Thill. C’est quand même, à l’heure actuelle, le joueur le plus régulier du pays dans ses prestations au haut niveau. Qu’on ne me parle pas d’équilibre, c’est juste impensable. De la même façon que je ne peux pas entendre cet argument qui dit qu’on peut aujourd’hui se passer de joueurs comme Dejvid Sinani ou Artur Abreu. Ah on n’a pas besoin de joueurs décisifs qui savent faire des différences dans les trente derniers mètres ? Au prétexte qu’on a déjà ce genre de profils ? Mais qu’on me dise qui alors… Qui a ce genre de profil ? »

«Quitte à ce qu’on joue sans pointe…»

Voilà le problème : dimanche, tous les feux étaient au vert. Il aurait peut-être suffi, par exemple, de ne pas mettre Borges et de décaler Oli sur la gauche pour insérer Séba à sa place ? En fait, peu importe : ils doivent jouer tous les deux parce que ce sont les gars les plus en forme du moment. Je ne dis pas que cela aurait assuré la victoire contre l’Irlande, mais c’était beaucoup plus logique. Là, on s’est retrouvé avec une équipe qui, comme souvent, relève d’une vision. Là, la vision n’était pas bonne. C’est fou de ne pas faire jouer les deux Thill ensemble. Ils sont frères, ils ont le feeling ! Agençons l’équipe pour que tous les meilleurs puissent jouer. Quitte à ce qu’on joue sans attaquants de pointe ! Parce que Deville… non. Omosanya, il est encore trop jeune et à ce poste, Gerson n’aide pas l’équipe.

Je ne comprends pas, en fait, qu’on n’ait pas une idée claire sur les joueurs et leurs postes à l’heure actuelle. Ni qu’on procède à aussi peu de changements pendant les matches, alors que certains joueurs sont morts. C’est soit qu’on n’a pas confiance en les remplaçants, soit qu’on n’a pas d’idées pour les remplacements. Au final, il y a de la frustration pour tout le monde.»

Sébastien Grandjean

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas