des barricades et une chanson

Tout d’abord, laissez-moi vous dire que, dans cette chronique, on n’entendra pas beaucoup de chansons en langue française, mais tout sera en langue de France, puisque nous sommes aux Antilles et que l’on parle et chante en créole. Ici, un des plus grands classiques du patrimoine martiniquais, La Grèv baré mwen, chanté en 1931 par Leona Gabriel, avec l’orchestre de l’imense clarinettiste Alexandre Stellio.  

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end,  vous entendez des extraits de :

Léona Gabriel et Alexandre Stellio, Wé, wé, wé, wé – La Grèv baré mwen, 1931

Micheline Mona dans la bande originale du film Biguine de Guy Deslauriers, Eti Tintin, 2004

Micheline Mona, La Défense ka vini fol, 2004

Léona Gabriel et Alexandre Stellio, Wé, wé, wé, wé – La Grèv baré mwen, 1931

Augustin Gourpil, Wé, wé, wé, wé – La Grèv baré mwen, 1962

Moune de Rivel, Wé, wé, wé, wé – La Grèv baré mwen, 2000

Léona Gabriel et Alexandre Stellio, Wé, wé, wé, wé – La Grèv baré mwen, 1931

Vous pouvez également suivre l’actualité de cette chronique sur Twitter.

Souvenez-vous : pendant l’été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d’une autrice, compositrice et interprète considérée comme l’arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas