démantèlement d’un camp hébergeant 1 500 personnes à Grande-Synthe

Les forces de l’ordre ont démantelé le camp après en avoir reçu l’ordre par le ministre de l’Intérieur, a précisé Gérald Darmanin sur twitter. 

Article rédigé par

Publié le 16/11/2021 09:52

Mis à jour le 16/11/2021 09:55

Temps de lecture : 1 min.

Les forces de l’ordre ont entamé, mardi 16 novembre, le démantèlement d’un campement d’environ un millier de migrants à Grande-Synthe (Nord), sur fond de tension entre Paris et Londres autour de la question migratoire et de contestation du traitement réservé aux exilés sur le littoral français.

« Sur mon instruction, les forces de l’ordre procèdent à l’évacuation du campement illicite de migrants à Grande-Synthe ce matin », a twitté le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Sur mon instruction, les forces de l’ordre procèdent à l’évacuation du campement illicite de migrants à Grande-Synthe ce matin.
Merci aux policiers et aux gendarmes mobilisés, ainsi qu’aux agents de la @prefet59 qui assurent leur mise à l’abri.

— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) November 16, 2021

Gérald Darmanin s’est entretenu lundi avec son homologue britannique Priti Patel, mais selon son entourage, ce démantèlement était « prévu à cette date indépendamment » de ces échanges. « C’était antérieur », insiste-t-on.

Selon la préfecture du Nord, le camp évacué est « le principal » de Grande-Synthe. Les migrants doivent être conduits dans des centres « ou des places d’hébergements ont été identifiées dans le nord et d’autres régions ». Selon le cabinet du maire socialiste de Grande-Synthe, Martial Beyaert, près de 1 500 personnes, en majorité des Kurdes, vivent dans le camp démantelé, situé sur une ancienne friche industrielle.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas