Ce Cabral cinq étoiles mérite-t-il un destin de Roude Léiw ?

Manu Cabral tient «une forme internationale» selon son coach. Il l’a prouvé face au F91. Il n’est pourtant que 4e voire 5e gardien aux yeux du sélectionneur. En attendant de voir si Anthony Moris n’a pas attrapé le covid et que la hiérarchie n’évolue pas.

On ne va pas parler de colère froide ni même d’agacement, mais bien de lobbying très actif : Sébastien Grandjean, le coach du Fola, avait pris son bâton de pèlerin pour plaider la cause «internationale» de son gardien de but dès vendredi et il a eu beau jeu d’en remettre une couche après sa prestation cinq étoiles de samedi… alors qu’un doute plane désormais sur la présence d’Anthony Moris lors de la prochaine semaine internationale (lire en page 20) : «Je ne comprends pas comment Luc Holtz peut ne pas l’appeler.»

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas