« Une décision responsable et courageuse », salue le député Julien Aubert

Le président de la région Hauts-de-France accepte finalement de participer au congrès organisé par Les Républicains pour désigner le candidat de la droite à l’élection présidentielle de 2022.

Article rédigé par

Publié le 11/10/2021 23:37

Temps de lecture : 2 min.

« C’est une décision responsable et courageuse », a salué sur franceinfo le député Les Républicains du Vaucluse Julien Aubert lundi 11 octobre, après que Xavier Bertrand, candidat à l’élection présidentielle, a annoncé qu’il participerait au congrès du parti politique, prévu le 4 décembre. « Il a sauvé l’espoir d’une alternance via la droite républicaine », s’est réjoui celui qui est aussi président du mouvement Osez la France, estimant que « le spectre de la division s’éloigne ».

franceinfo : Comment avez-vous réagi à la décision de Xavier Bertrand ?

Julien Aubert : C’est une décision responsable et courageuse. Xavier Bertrand savait qu’il serait l’objet de piques sur son changement de position par rapport aux règles qui avaient été édictées. Ce soir, il a sauvé l’espoir d’une alternance via la droite républicaine. Si nous avions eu, le 4 décembre [jour du congrès des Républicains], deux candidats, ses chances étaient réduites à néant. Le spectre de la division s’éloigne. L’unité est ensuite un combat de tous les jours. Je souhaiterais qu’au lieu de parler des candidats on entame vraiment un débat sur le fond pour comprendre quelles sont les visions de chacun et chacune pour la France ainsi que ce sur quoi ils s’engagent. C’est ce qui permettra ensuite de gagner cette élection présidentielle.

Souhaitez-vous qu’il y ait des débats entre les différents candidats à l’occasion de ce congrès ?

J’ai toujours pensé qu’on ne perdait jamais à attirer des téléspectateurs vers Les Républicains en assumant nos points communs mais aussi nos divergences car on doit être capable en démocratie de débattre sans s’insulter, s’invectiver, se ridiculiser et se critiquer vertement. Il y a eu des blessures par le passé mais je crois que ces candidats peuvent apprendre des erreurs de 2016 et ne pas les reproduire. En tant qu’électeur des Républicains, je serais particulièrement intéressé de comprendre aussi quelles sont les différences d’approche. Je suis aussi président du mouvement Osez la France qui a présenté 15 propositions : je suis donc aussi intéressé de savoir lequel des candidats se rapproche le plus de nos idées.

La participation de Xavier Bertrand à ce congrès est-elle une victoire pour le président des Républicains, Christian Jacob ?

Oui, quelque part il a effectivement réussi à contourner la primaire qu’il ne souhaitait pas. J’y étais personnellement plutôt favorable car je pensais qu’elle pouvait élargir notre socle. Finalement, les candidats passent tous par cette porte étroite du congrès qui peut s’élargir aussi parce qu’on n’est pas forcément condamné à avoir uniquement 80 ou 90 000 électeurs. Tout Français qui a des valeurs et des convictions de droite peut adhérer aux Républicains et voter le 4 décembre. Ils auront exactement le même choix. On n’atteindra peut-être pas quatre millions d’électeurs mais si demain nous avons 100 ou 200 000 adhérents de plus, ça renforcera aussi le rôle de ce grand parti d’opposition.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,514SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas