[Sélection nationale] Les Roud Léiwen prennent une «manita» au Portugal

Auteurs d’une entame catastrophique, les Luxembourgeois ont été corrigés au Portugal (5-0), à qui ils avaient pourtant tenu la dragée haute en mars.

Cette fois, ils n’ont pas fait illusion. Devant au score à l’aller, où ils n’ont fini par céder qu’en deuxième période, les Roud Léiwen n’ont cette fois pas existé face au Portugal, qui les a terrassés à Faro (5-0), devant 18 000 spectateurs. L’homme fort de ce succès lusitanien ? Sans surprise, Cristiano Ronaldo, auteur de deux buts dès le premier quart d’heure et qui a fini la partie avec un triplé et le ballon du match sous le bras. Buteur lors des cinq derniers duels entre les deux équipes, le Mancunien n’a mis que huit minutes pour récidiver et montrer la voie aux Portugais. La faute de Sébastien Thill sur Bernardo Silva semblait en dehors de la surface ? Benoît Bastien, l’arbitre français du match, a indiqué le point de penalty, et CR7 ne s’est pas fait prier pour transformer la sentence (1-0, 8e).

Auteur de son 113e but en sélection, Ronaldo en a rapidement inscrit un 114e, son 8e (un total porté à 9 en fin de partie) en 10 confrontations face au Luxembourg, sa nouvelle victime favorite avec le Portugal (devant la Lituanie et la Suède, désormais). Ce, sur un nouveau penalty qu’il avait cette fois lui-même obtenu au contact de Moris et qu’il a transformé en deux temps, André Silva étant entré dans la surface sur sa première tentative (2-0, 13e). Passés totalement à côté de leur entame, les Roud Léiwen n’étaient pas au bout de leurs peines : décalé dans la surface par Bernardo Silva, Bruno Fernandes a parfaitement croisé pour tripler la mise, malgré Moris (3-0, 17e).

Deux tirs cadrés seulement

Battu sur les trois premières frappes qu’il a eues à négocier, le portier de l’Union Saint-Gilloise s’est enfin montré décisif juste avant la pause et juste après la pause, quand il a remporté son duel avec Ronaldo (42e) et signé un arrêt réflexe devant Ruben Dias (48e), les tentatives tardives des deux Silva, Bernardo puis André, constituant entre-temps de simples formalités (45e). Et si Ronaldo et Palhinha ont manqué de peu le cible (49e, 57e), le retourné acrobatique de CR7, superbement claqué par Moris, était lui bien cadré (68e). Mais sur le corner qui a suivi, Palhinha a devancé sa sortie de la tête (4-0, 69e).

Et les Roud Léiwen dans tout ça ? Les entrées de Deville et Yvandro Borges à la place des deux frères Thill à la pause ne les ont pas rendu plus menaçants. Excepté ce tir de Sinani facilement capté par Rui Patricio (53e) et cette frappe croisée du gauche de Gerson Rodrigues qui a obligé le gardien de l’AS Rome à se détendre pour détourner en corner (71e), les hommes de Luc Holtz n’ont absolument pas inquiété les champions d’Europe 2016, qui ont planté un cinquième but en fin de match grâce à une tête de l’inévitable Ronaldo (5-0, 87e) et reviennent à un point du leader serbe, avec un match de plus à jouer. Pour le Luxembourg, la marche sera moins haute en novembre, avec un déplacement en Azerbaïdjan et la réception de l’Irlande…

Simon Butel

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,496SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas