Mission accomplie pour le centre de vaccination de Thionville

Après huit mois de service et près de 83 000 doses injectées, le temps est venu pour les bénévoles et soignants du centre de vaccination de la ville de souffler.

« Aujourd’hui, ce sont les six mois de ma deuxième dose, je viens pour la troisième. J’ai toujours été bien accompagnée. » Danielle attend sur une chaise que passent les 15 minutes de surveillance post-injection du vaccin covid-19. Ce vendredi soir, elle fait partie des dernières personnes à être venues recevoir une dose au centre de vaccination de Thionville.

D’abord installé au Théâtre municipal, il avait, début septembre, quitté la salle Verlaine pour l’espace Saint-Nicolas. « Il aura été ouvert huit mois, depuis le 26 février, rembobine Pierre Cuny, maire de Thionville. Ce qui n’était pas prévu au départ. Depuis septembre, nous avons remarqué un ralentissement et décidé de programmer l’obsolescence de ce centre courant octobre. »

Pas de quoi en renier l’utilité, loin de là. « La crise a montré que le système de santé n’est pas taillé pour faire face à des épidémies. Si les collectivités ne s’étaient pas mobilisées, on serait aujourd’hui dans une situation compliquée. Mais les faits nous ont donné raison, la fréquentation est moindre. » Et ce, malgré un léger sursaut ces quinze derniers jours, effet combiné de la fin du remboursement des tests et de l’ouverture de la troisième dose aux soignants et seniors.

Une réserve citoyenne

En tout, près de 83 000 doses auront été injectées. Un chiffre que le maire porte comme une preuve de l’action municipale en matière de santé. « Il reste encore deux centres de vaccination à Thionville : l’hôpital Bel-Air et la clinique Notre-Dame et à ce jour, 74 % des Mosellans sont vaccinés. Aujourd’hui la municipalité ne peut plus pérenniser le centre qui nécessite à la fois des moyens et des bénévoles. » Jean-Christophe Hamelin-Boyer, adjoint aux questions de santé et dirigeant du centre, précise : « La vaccination est possible auprès des professionnels de santé, qu’ils soient pharmaciens, médecins, aussi ce centre n’est plus vraiment nécessaire. »

Sur une table, quelques feuilles sont préparées, indiquant que l’espace Saint-Nicolas retrouvera sous peu son activité première, donnant rendez-vous aux seniors dans les jours à venir. Cela étant, il n’est pas exclu de mener d’autres opérations de ce type à l’avenir ou comme le centre covid installé en avril 2020 salle Jean-Burger.

« Nous bénéficions d’une réserve citoyenne créée en 2017, poursuit Pierre Cuny. Elle compte aujourd’hui 140 personnes et peut être réactivée à tout moment. » Pour ces bénévoles, le moment de souffler est venu. Pour Liselotte, en tout cas, la troisième dose a pris un tour surprenant. À 83 ans, cette Thionvilloise a vu son attente agrémentée d’un bouquet de fleurs saluant symboliquement la 83 000e  vaccination.

David Hourt (Le Républicain Lorrain)

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,514SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas