le Progrès s’adjuge le choc des 16es face au Swift

Le choc des 16es de finale de la coupe de Luxembourg a tourné à l’avantage du Progrès Niederkorn, vainqueur aux tirs du Swift Hesperange.

Le Swift n’aura donc que le championnat, où il est assez mal embarqué, pour espérer accrocher l’Europe : pourtant revenus au score en infériorité numérique, les hommes d’Aniello Parisi se sont inclinés aux tirs au but au Jos Haupert (1-1, 4-3), au terme d’une partie disputée mais qui a tardé à s’animer.

Il a ainsi fallu attendre la 32e minute de jeu et ce tacle mal maîtrisé de Couturier sur De Almeida dans la surface niederkornoise pour enfin vibrer. Le numéro 17 s’est fait justice lui-même en transformant la sanction (1-0). Le Swift ripostait timidement par un coup-franc d’Electeur, mais le jeune portier Latic claquait en corner. Portés par leur avantage, les Jaune et noir ont intensifié leur pression en fin de première période. Sans succès, Mazure trouvant les bras de Dupire.

Un rouge de chaque côté

Les affaires du Swift se sont corsées au retour des vestiaires, Couturier ayant écopé d’un carton rouge direct pour un tacle trop appuyé sur Bastos. À dix contre onze, les Hesperangeois ont eu le mérite de s’accrocher, et la chance leur a souri quand Ba, en voulant dégager, a trouvé le dos de Bohnert, buteur bien malgré lui contre son camp (1-1, 64e). Relancés, les visiteurs ont ensuite planté quelques contres dangereux, à l’image de Belameri, qui a pris de vitesse toute la défense mais a raté la cible en bout de course (86e). Même en infériorité numérique, les hommes d’Aniello Parisi semblaient plus coriaces.

Lors de la prolongation, ce fut au tour de Ba d’écoper d’un deuxième carton gauche et de regagner les vestiaires avant l’heure. Dans une fin de match décousue, les deux formations ont eu l’occasion de plier la partie, mais De Almeida, Azong et Muratovic n’ont pas trouvé le cadre côté Progrès, et les Hesperangeois Advusinovic et Philippe ont perdu leur face à face avec Eldin Latic (18 ans). Les Niederkornois peuvent remercier leur portier de les avoir maintenus en vie… Car dans la loterie des tirs au but, où Electeur a envoyé le ballon dans les nuages et Schnell a buté sur le jeune portier, c’est finalement le Progrès, libéré par Florian Bohnert, qui a remporté le gros lot.

Paulo Bastos

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas