Käerjeng, Schifflange, Weiler et l’US Esch créent la surprise !

Marqués notamment par les éliminations du Swift et de Rosport samedi, et celle du petit Poucet Larochette ce dimanche, les 16es de finale de la Coupe de Luxembourg ont accouché de quatre grosses surprises ce dimanche, avec les victoires de quatre clubs de PH aux dépens d’équipes de DN : Käerjeng a dominé Wiltz, Schifflange a corrigé Hamm, Weiler-la-Tour a surpris Hostert et l’US Esch a sorti aux tirs au but son voisin de la Jeunesse.
Larochette-Differdange (0-4)

Largement favori, Differdange a passé sans encombres ce tour contre une des Lusitanos vaillants et combattifs. En dépit du score, les hommes de Raniere Silva dos Santos n’ont nullement à rougir de leur prestation, eux qui accusaient quatre divisions d’écart avec le FCD03.

L’actuel 5e de BGL Ligue n’a que 13 minutes à se détacher dans cette rencontre. Le temps pour Buch d’exploiter les errements défensifs du leader de D3, sur un coup franc de la droite de Marinus (0-1, 13e). Rapidement douchés, les locaux ne se cachent pas pour autant et dans la foulée, un coup de tête de Mendes passe un tantinet au-dessus.

Differdange aggrave le score sur un excellent mouvement collectif initié côté gauche et conclu victorieusement dans l’axe par Almeida (0-2, 36e). Les mêmes buteurs seront encore présents au retour des vestiaires. Sur une passe en retrait manquée de Baptista, Almeida réagit le premier pour tripler la mise peu après la reprise (0-3, 53e). Bien lancé en profondeur, Buch y va ensuite de son doublé pour porter la marque à 0-4 (68e), score final.

Georges Bassing

 

Kaërjeng-Wiltz (3-2)

Cela fait 50 and que Käerjeng a gagné la Coupe contre la Jeunesse, et pour cet anniversaire il affiche ce dimanche pour la réception de Wiltz les couleurs d’antan, devant un stade plein à craquer. Poussé par ses supporters, l’actuel leader invaincu de PH met d’entrée la pression sur l’arrière-garde adverse, et ouvre le score dès la 13e minute de jeu. Une passe du latéral Barbaro pour son défenseur Biagui, et Deusings, exceptionnellement aligné aux dépens de Schon, doit déjà aller chercher le cuir au fond de ses cages.

Une minute après le but, Wiltz va essuyer un deuxième coup dur : longtemps resté au sol, son capitaine Dachelet doit céder sa place au jeune Fernandez. L’équipe locale continue de presser et inscrit un deuxième but, refusé pour une position de hors-jeu. Partie remise pour les hommes de David Zenner, qui ont la main sur cette première demi-heure et augmentent même leur avance à la 28e minute, sur un penalty concédé par Faljic et transformé par Fostier.

Invaincu depuis le début de la saison en PH, Käerjeng, devant de deux buts à la pause, confirme donc son très bon début de saison. Beaucoup trop passif en première mi-temps, Wiltz revientdes vestiaires avec de meilleures intentions. Plus agressifs dans les duels, placés plus haut sur le terrain, les hommes de David Vandenbroeck réduisent rapidement le score grâce a Serwy, avant que Cetinkaya remette les deux équipes à égalité à la 56e minute de jeu. Mais Käerjeng ne baisse pas les bras et reprend l’avantage cinq minutes plus tard grâce à une tête de Camara.

À dix minutes du terme, Käerjeng tient bon et continue à mener la vie dure à une équipe wiltzoise en plein doute et sans réelles idées. L’entrée du joker de luxe Ibrahimovic, mal alimenté par ses partenaires, n’y changera rien : jusqu’au bout – et même au-delà – de six minutes de temps additionnel qui paraissent interminables, Käerjeng tient bon et signe un exploit auquel personne ne songeait quand Wiltz est revenu à 2-2, et signe l’un des grands exploits de ces seizièmes.

Alexandre Adam

Rumelange-Mondercange (0-5)

Parmi les dernières équipes de Promotion Honneur à ouvrir son compteur de victoires en championnat, fin septembre, Rumelange avait enchaîné en octobre avec quatre succès, trois en PH et un en coupe. Cette belle série a pris fin ce dimanche, et de manière brutale : trop fragile défensivement pour prétendre à plus, et auteure d’une entame catastrophique, l’USR s’est faite corriger chez elle par le FC Mondercange.

Pour les nostalgiques, l’affiche entre deux anciennes formations de DN était belle, mais très vite l’équipe la plus expérimentée, à savoir Mondercange, allait s’installer dans un fauteuil. En l’espace de trois minutes, M’Barki (0-1, 9e) et Bekhaled (0-2, 12e) inscrivaient en effet deux buts coup sur coup.

Les Bleus accusent le coup et une énième faute défensive va permettre à Alunni (0-3, 20e) et El Guerrab (0-4, 45e) de consolider leur avantage. Après la pause, les visiteurs gèrent tranquillement leur avantage face à des locaux impuissants, malgré un visage plus conquérant lors du deuxième acte. Finalement, Bekhaled enfonce le clou à la 90e (0-5) pour un résultat sans appel.

Paulo Bastos

 

Les autres résultats :

Samedi :
Progrès-Swift 1-1 (4-3 tab)
Rosport-Pétange 2-4
Steinsel-F91 2-6
Mersch-RFCU 0-6
Useldange-Mondorf 2-4
Medernach-Fola 0-2

Dimanche :
Strassen-Rodange 2-1
Kaërjeng-Wiltz 3-2
Schifflange-RM Hamm Benfica 3-0
Weiler-Hostert 1-0
Canach-Bissen 2-1
Kehlen-Etzella 0-4
Larochette-Differdange 0-4
Bettembourg-Mamer 1-0
US Esch-Jeunesse 1-1 (4-3 tab)

 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas