ISF écologique, fin de Parcoursup, droit de vote à 16 ans… Anne Hidalgo égraine ses propositions lors de son premier meeting

L’heure des propositions. ISF écologique, fin de Parcoursup, neutralité carbone, droit de vote à 16 ans… La candidate du Parti socialiste à l’élection présidentielle, Anne Hidalgo, a égrainé les premières mesures qu’elle souhaite mettre en place, lors de son premier meeting après son investiture, à Lille, samedi 23 octobre. Un moment attendu par les militants socialistes pour lancer sa campagne.

Dans le volet économique et social, Anne Hidalgo a promis de mettre en place « une assurance-chômage universelle », ainsi qu’une revalorisation des salaires pour les « premiers de corvée ». Un clin d’œil aux « premiers de cordée » cités par Emmanuel Macron qui devront, eux, « partager équitablement la valeur ajoutée dans les entreprises », selon la maire de Paris. « Nous généraliserons l’encadrement des loyers dans les zones tendues », a également promis la première édile qui a mis en place ce système dans la capitale.

Anne Hidaglo s’est également engagée sur des sujets de société. « Nous ouvrirons à celles et ceux qui le veulent le droit de mourir dans la dignité », a-t-elle annoncé, avant de préciser : « Je souhaite qu’une loi encadre ce droit nouveau dès l’année prochaine ».

Concernant l’éducation, la candidate socialiste a annoncé une rupture avec le quinquennat d’Emmanuel Macron : « Nous abrogerons Parcoursup », a t-elle promis au sujet de la très critiquée plateforme qui permet aux futurs étudiants de formuler leurs vœux d’affectation dans l’enseignement supérieur. « Je souhaite que les étudiants et les apprentis, plus nombreux, soient mieux guidés dans leur choix de formation », a précisé Anne Hidalgo.

La maire de Paris, alliée à Europe Ecologie-Les Verts lors des élections municipales de 2020, a aussi montré son ambition concernant le dérèglement climatique. « Je serai pour cela la candidate de l’écologie des solutions », a-t-elle assuré, avant de fixer l’objectif de la « neutralité carbone en 2050 » en France. « Un ISF climatique pèsera sur les ménages aisés dont le patrimoine émet le plus de carbone », a-t-elle également avancé, sans plus de détails.

Anne Hidalgo a par ailleurs pris des engagements sur l’égalité femmes-hommes. « Je m’engage à ce qu’une loi de programmation sociale soit votée dès l’été 2022, pour atteindre l’égalité totale des salaires en cinq ans. Ce sera notre première mesure, notre première loi », a-t-elle assuré. Enfin, la candidate socialiste veut engager des réformes dans le fonctionnement de la Ve République, avec notamment l’abaissement de l’âge du droit de vote à 16 ans.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,513SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas