État de la Nation : l’allocation de vie chère revue à la hausse

Le gouvernement de Xavier Bettel se dit décidé à s’attaquer avec une plus grande force de frappe contre la crise climatique, la flambée des prix sur le marché du logement et les inégalités sociales. La déclaration sur l’état de la Nation du Premier ministre a donné lieu à une ribambelle d’annonces à court, moyen et long terme.

Une taxe sur la spéculation foncière, réforme des aides au logement, hausse de l’allocation de la vie chère, revalorisation des allocations familiales ou encore un repas chaud garanti pour chaque élève issu d’un ménage à moyens et bas revenus. Voici quelques unes des grandes annonces faites ce mardi après-midi lors de la déclaration du Premier ministre sur l’état de la Nation.

Un lien très clair a été établi entre la crise du logement et l’augmentation du risque de pauvreté. «Toutes les mesures que nous allons entreprendre dans le domaine du logement vont prendre du temps pour produire leurs effets. Les gens concernés (par la flambée des prix du logement) connaissent toutefois déjà aujourd’hui des problèmes pour joindre les deux bouts. Nous nous devons de densifier notre filet social», est venu constater Xavier Bettel à la tribune de la Chambre des députés.

Allocation vie chère : +200 euros par ménage

Parmi les mesures directes figure une hausse de 200 euros par ménage de l’allocation de vie chère, qui vient s’ajouter à la hausse de 10% qui est déjà entrée en vigueur. La mesure destinée aux ménages en difficultés financières va s’appliquer à partir du 1er janvier 2022.

Prix de l’énergie : encore le flou

Le Premier ministre se dit décidé à éviter la précarité énergétique due à la forte hausse des prix pour le carburant, le gaz ou l’électricité. La hausse des allocations familiales (lire ci-dessous) est annoncée comme première mesure. Des consultations sur à l’échelle de l’UE suivront pour voir plus loin.

Allocations familiales revalorisées

Comme attendu, les allocations familiales seront revalorisées de manière anticipée. La tranche indiciaire de 2,5% tombée ce 1er octobre, va être intégrée rétroactivement à la réindexation de ces aides étatiques, ancré au 1er janvier 2022.

Repas chaud pour élèves

Autre annonce : tous les élèves issus de ménages à moyens ou bas revenus vont pouvoir bénéficier d’un repas chaud gratuit à l’école. Xavier Bettel évoque une épargne de 846 euros par élève et par an. Cette mesure s’ajoute à la gratuité des manuels scolaires qui est déjà de mise.

Gratuité des maisons relais

Le Premier ministre a aussi annoncé l’introduction de la gratuité des maisons relais à partir de la rentrée scolaire 2022/2023, qui viendra s’ajouter à la gratuité de l’accueil des enfants dans les crèches. En outre est annoncé la mise à disposition des enfants d’un bon spécial pour tester une discipline sportive, indépendamment de leur coût.

Télétravail : 34 jours pour les Belges

Le droit au travail en temps partiel sera élargi et soutenu financièrement par l’État. Le congé parental sera aussi soutenu davantage. Le quota de jours de télétravail pour les frontaliers belges, revu en cette période de pandémie, restera fixé à 34 jours (24 jours auparavant). Le chef du gouvernement espère pouvoir trouver des accords semblables avec la France et l’Allemagne.

La connexion à l’internet rapide subsidiée

Un budget de 7,7 millions d’euros est inscrit dans le budget de l’État pour 2022 afin de permettre aux ménages en besoin de pouvoir se connecter à l’internet rapide.

Spéculation : un texte dans les 12 mois

Dans le domaine du logement, le gouvernement s’est décidé à faire le pas pour taxer de manière plus offensive la spéculation foncière. L’annonce est un peu surprenante et reste à nuancer. Un projet de loi doit être déposé «endéans les 12 mois à venir». La mobilisation de terrains non-construits et de logements vides doit être accélérée. «Le logement ne doit en aucun cas être un objet de spéculation», clame Xavier Bettel.

Logements abordables : le budget doublé

Il annonce aussi que la main publique doit devenir «à moyen et long terme le plus grand acteur le plus grand acteur sur le marché du logement». Le budget pour la construction de logements abordables de 100 millions d’euros en cette année 2021 sera plus que doublé d’ici 2023. Jusqu’en 2025, 8 200 unités de logements à prix abordable doivent être achevées.

Comité de citoyens pour le climat

Une longue liste d’initiatives a en outre été présentée en matière de lutte contre le changement climatique, dont la création d’un comité de citoyens, composé de 100 membres, et qui doit accompagner la mise en œuvre des mesures pour lutter contre le réchauffement de la planète.

Subsides pour un plus de durabilité

Une simplification et une prolongation, voire une hausse, des subsides pour l’assainissement énergétique et la mobilité verte fait partie des priorités annoncées ce mardi.

David Marques

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,496SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas