Elizabeth II renonce à participer à la COP26 sur avis médical

La reine Elizabeth II, 95 ans, a renoncé « à regret » à participer à la conférence de l’ONU sur le climat, sur un avis lui conseillant de « se reposer », a annoncé mardi le palais de Buckingham, moins d’une semaine après une nuit d’hospitalisation.

« À la suite d’un avis lui conseillant de se reposer, la Reine effectue des tâches légères au château de Windsor. Sa Majesté a décidé à regret de ne pas se rendre à Glasgow pour assister à la réception de la COP26 le lundi 1er novembre », a annoncé le palais dans un communiqué.

« Sa Majesté est déçue de ne pas pouvoir assister à la réception, mais elle s’adressera aux délégués réunis par le biais d’un message vidéo enregistré », a ajouté le palais.

Le palais critiqué

Après avoir eu un agenda très chargé début octobre, la souveraine avait renoncé la semaine dernière à une visite en Irlande du Nord sur avis de ses médecins lui demandant de prendre du repos. Elle avait passé la nuit de mercredi à jeudi dernier à l’hôpital privé Edward VII de Londres après y avoir subi des « examens préliminaires ».

Le fait que Buckingham n’ait révélé que tardivement cette hospitalisation, sa première depuis 2013, avait suscité des interrogations et des critiques sur le manque de transparence de la part du palais.

De retour au château de Windsor, elle a repris ses activités officielles mardi en accordant des audiences virtuelles à de nouveaux ambassadeurs au Royaume-Uni.

Monarque depuis près de 70 ans, la reine, qui doit célébrer l’année prochaine son jubilé de platine, continue d’afficher une bonne forme en public. Elle avait jusqu’à sa brève hospitalisation participé quasi quotidiennement à des engagements officiels. Elle a été vue récemment marcher avec une canne, une première depuis 2004.

LQ/AFP

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas