Découvrez le concert féérique du pianiste Sofiane Pamart en Laponie, sous les aurores boréales

Nous vous présentions tout récemment le pianiste virtuose Sofiane Pamart, auteur du magnifique album en piano solo Planet Gold, pour lequel nous avons eu un énorme coup de cœur. Et voilà que le musicien lillois publie un EP de trois titres baptisé Borealis, accompagné d’un concert live d’une heure, filmé le 8 septembre en Laponie (Finlande) sous les aurores boréales.

Un concert féérique durant lequel il interprète seul au piano une vingtaine de titres, dont les trois plus récents, avec quelques surprises comme Les yeux de ma mère d’Arno, dont il a récemment revisité le répertoire, et qui se referme sur une reprise splendide de La Bohême de Charles Aznavour.

Pour Sofiane Pamart, musicien globe-trotter que les voyages et le mouvement inspirent énormément (chaque titre de son premier album solo porte le nom d’une ville ou d’un lieu où il s’est rendu), jouer près du cercle polaire était un vieux rêve, un fantasme de désert glacé.

Il a donc dit « oui » sans réfléchir lorsque Cercle, qui organise depuis cinq ans des concerts dans des lieux insolites et patrimoniaux (Chambord, Tour Eiffel, montgolfière…) diffusés en direct sur les réseaux sociaux, lui a proposé ce véritable défi : jouer durant une heure sur un piano à queue installé en Laponie au milieu de nulle part et en pleine nuit, dans un froid glacial (environ 2 degrés celsius).

L’équipe de Cercle, qui a travaillé durant un an sur l’évènement, a relevé de son côté d’autres défis techniques. Elle a notamment dû faire appel à « un chasseur d’aurores boréales » qui les a guidés durant une semaine pour trouver et bénéficier le moment venu du phénomène rare et magique des aurores boréales. 

L’équipe de Cercle durant la préparation du concert du pianiste Sofiane Pamart en Laponie (Finlande), début septembre 2021. (JEREMIE TRIDARD)

Le résultat en valait la peine. Dans ce décor majestueux et mouvant à couper le souffle, qui impose sinon le silence du moins une forme de recueillement, les mélodies sensibles et la délicatesse de Sofiane Pamart gagnent encore en éclat. Mais cela n’a pas été sans mal : « mes doigts étaient littéralement gelés » et « j’ai lutté jusqu’à la toute dernière note car je savais que le moment était spécial », a-t-il raconté sur Facebook où le concert était diffusé live.

Le pianiste françai Sofiane Pamart, 31 ans, après son concert d’une heure sous les aurores boréales de Laponie (Finlande) organisé par Cercle, le 8 septembre 2021. (JEREMIE TRIDARD)

Il s’agit, dit-il aujourd’hui, d’une « des expériences les plus folles que j’ai jamais vécues et de loin la performance la plus difficile ». Mais « j’étais entouré de la magique Aurora Borealis, de la galaxie que je pouvais presque toucher et d’une équipe super joyeuse aussi incroyable que le moment. (…) Je n’oublierai jamais ce que nous avons vu là-bas. »

Le somptueux paysage finlandais au sein duquel le pianiste Sofiane Pamart a joué, de nuit, sous les aurores boréales, le 8 septembre 2021. (JEREMIE TRIDARD)

L’agenda de Sofiane Pamart, musicien très prisé des rappeurs, s’accélère actuellement : la semaine prochaine, du 11 au 13 octobre 2021, il sera sur scène avec JoeyStarr à La Seine Musicale (Paris) pour le spectacle « Le partage d’un songe ». Sur une mise en scène de Jérémie Lippmann, il mènera une sorte de joute au piano avec le Jaguarr, autour de grands textes poétiques.

Après une poignée de dates en Europe cet automne, d’Amsterdam à Barcelone, Sofiane Pamart entamera en début d’année prochaine sa première tournée française, qui passera également par la Belgique et la Suisse et fera halte à la Salle Pleyel le 10 février (complète en trois jours) puis le 18 février (date rajoutée qui se remplit à grande vitesse). Consultez toutes les dates de la tournée par ici.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas