comment marche la course aux 500 parrainages

Publié le 27/10/2021 22:00

Article rédigé par

H.Capelli, B.Garguy-Chartier, M.Birden, L.Bensimon, M.Lavieille –

France 2

France Télévisions

Nous sommes à moins de six mois de l’élection présidentielle, et comme à chaque fois, la course aux parrainages est au cœur des préoccupations des candidats. 500 signatures d’élus sont nécessaires, un obstacle de taille pour certains.

Les 500 parrainages d’élus, indispensable sésame pour se présenter devant les Français à la présidentielle. Une formalité pour les grands partis politiques qui comptent de nombreux élus. Cela concerne Emmanuel Macron s’il se déclare, le futur candidat des Républicains, la socialiste Anne Hidalgo ou le communiste Fabien Roussel. Un exercice plus périlleux en revanche pour Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Yannick Jadot ou Arnaud Montebourg.

Ils ne sont pas les seuls. Les « petits » candidats s’organisent aussi, et partent à la rencontre des maires ruraux. Hélène Thouy, candidate du parti animaliste, essuie des refus, mais pas de quoi entamer sa détermination. Chaque élu ne peut parrainer qu’un seul candidat et sa signature est irrévocable. En tout, 42 000 édiles peuvent parrainer un candidat. Mais seulement un tiers d’entre eux donnent leur signature, et ils sont de moins en moins nombreux à le faire : ils étaient 17 815 en 2002 contre 14 296 en 2017. Certains élus locaux ont parfois le sentiment de n’être considérés que durant cette course.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,513SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas