[BGL Ligue] Le F91 reprend son bien, le Swift remet le contact

Repoussé samedi au troisième rang par Strassen et le Racing, Dudelange a corrigé Rosport et repris sa première place.

Après avoir concédé dimanche leur première défaite de la saison, les Dudelangeois n’ont pas tardé à rassurer leurs supporters sur leur état de forme. Les résidents de Jos Nosbaum n’ont ce dimanche mis que 12 minutes à prendre l’avantage contre Rosport. Le temps pour Van der Kerkhof de convertir un pénalty (1-0, 12e), lui qui en avait manqué un à Mondorf il y a quelques semaines. Dominateurs, les locaux ont maîtrisé les débats face à un Victoria coincé dans son camp, et ont doublé la mise grâce à Kirch, buteur d’une tête plongeante (2-0, 35e).

Au retour des vestiaires, le F91 tourne toujours sur le mode « rouleau compresseur » et amplifie son avance au tableau d’affichage. À la 58e, Jules Diouf, profite d’un énorme cafouillage dans la surface de réparation adverse pour porter le score à 3-0. Un score alourdi ensuite par Bettaieb à un gros quart d’heure du terme. La réduction du score dans la foulée de Soladio, sur penalty, n’est qu’anecdotique : l’équipe de Carlos Fangueiro, qui purgeait le premier de ses cinq matches de suspension, signe son septième succès de la saison. Idéal avant d’affronter le Fola dans deux semaines.

Jocelin Maire

 

Rodange-Swift (2-3)

Entre deux équipes en mal de résultats, cette rencontre sentait la poudre. Confirmation dès la première mi-temps, où pas moins de huit cartons jaunes sont venus sanctionner des débats électriques, au cours desquels les deux formations se sont montrées particulièrement brouillonnes.  Un peu plus inspiré que la lanterne rouge, le Swift est malgré tout parvenu à tirer son épingle du jeu et à virer en tête grâce à deux réalisations de son milieu Maxime Electeur, buteur d’une belle reprise de volée (0-1, 8e), puis d’un magnifique coup-franc (0-2, 41e).

Revenus des vestiaires avec de meilleures intentions, les Rodangeois se sont montrés plus menaçants en deuxième mi-temps, très pauvre en occasions de but. Relancés par Amehi, qui a conclu en renard un beau mouvement collectif, (1-2, 75e), les hommes d’Eric Picart sont parvenus à égaliser dans les arrêts de jeu, une nouvelle fois grâce à Amehi (2-2, 90e). Joie de courte durée pour les Rodangeois : d’un coup-franc rentrant, Electeur a signé le triplé et donné une victoire inespérée au Swift (2-3, 90e+3). Mais cela reste tout de même très laborieux, pour une formation appelée initialement à jouer le titre cette saison.

Fabrice Baur

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas