Sous-marins, Mali, Afghanistan, 13-Novembre… Le « 8h30 franceinfo » de Jean-Yves Le Drian

Jean-Yves Le Drian, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères était l’invité du « 8h30 franceinfo », jeudi 16 septembre 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, était l’invité du « 8h30 franceinfo », jeudi 16 septembre 2021. Rupture du contrat des sous-marins par l’Australie, chef du groupe État islamique au Grand Sahara tué par les forces françaises, Afghanistan, procès des attentats du 13-Novembre… Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. 

Contrat des sous-marins avec l’Australie rompu : « préoccupé » par « le comportement américain »

« Je suis en colère, ça ne se fait pas entre alliés », déclare Jean-Yves Le Drian, à propos de la rupture par l’Australie du contrat qui la liait à la France sur l’achat de douze sous-marins. « C’est un coup dans le dos ». « Nous avions établi avec l’Australie une relation de confiance, cette confiance est trahie », poursuit le ministre français qui exprime « beaucoup d’amertume sur cette rupture. » « Il va bien falloir une clarification, il faut que les Australiens nous disent comment ils s’en sortent », ajoute Jean-Yves Le Drian, car des contrats ont été signés. 

Au-delà de l’attitude de l’Australie dans la rupture du contrat des sous-marins, « ce qui me préoccupe aussi, c’est finalement le comportement américain », déclare également Jean-Yves Le Drian. Le ministre parle d’une « décision unilatérale, brutale, imprévisible » qui « ressemble beaucoup à ce que faisait M. Trump », poursuit-il. Il raconte avoir appris « brutalement par une déclaration du président Biden, que le contrat qui était passé entre les Australiens et la France s’arrête, et que les États-Unis vont proposer aux Australiens une offre nucléaire dont on ne connaît pas le contenu ».

La mort du chef du groupe État islamique au Grand Sahara, une « bonne nouvelle »

« C’est une bonne nouvelle », juge Jean-Yves Le Drian, à propos de la mort d’Adnan Abou Walid al Sahraoui, chef du groupe État islamique au Grand Sahara, abattu par les forces françaises. « C’était un peu, on pourrait dire, l’ennemi numéro un », poursuit-il, rappelant que ce chef djihadiste « avait commandité l’assassinat de six humanitaires de l’ONG Acted et de leurs accompagnateurs nigériens, au mois d’août de l’année dernière, au Niger. »

« Il faut saluer cette défaite de l’État islamique [au Grand Sahara] par la décapitation de son chef », déclare également Jean-Yves Le Drian, qui « constate que la réorganisation de [l’opération militaire conduite par l’armée française] Barkhane sur l’objectif principal qu’est le contre-terrorisme porte ses fruits ». Cette « neutralisation n’est pas la première dans cette filiale de Daech », souligne le ministre.

Mali: la présence de mercenaires russes « incompatible avec la présence internationale »

« Si d’aventure le colonel Goïta, président par intérim du Mali, avait l’intention de recruter la société Wagner, évidemment c’est incompatible avec la présence internationale au Mali. C’est à lui de prendre ses responsabilités, on le lui a dit », avertit Jean-Yves le Drian.

Le groupe Wagner, « ce sont des mercenaires russes, une milice privée qui intervient dans différents pays ». Ils sont notamment intervenus en Syrie et en Ukraine, et « ils sont très actifs en République centrafricaine ». D’après le ministre français, « ce sont des gens qui s’illustrent par leurs exactions, par les violations du droit humanitaire, par les prédations parce qu’ils se servent » notamment sur les ressources minières. « Contrairement à ce qu’ils annoncent, ils renforcent l’instabilité des pays concernés », juge le chef de la diplomatie française.

Afghanistan : « Quelques ressortissants français » doivent encore être évacués

« Quelques ressortissants français » doivent encore être évacués d’Afghanistan ainsi que « beaucoup d’Afghans », indique Jean-Yves Le Drian. Il répète que la France n’a « pas de dialogue politique avec les talibans » mais discute avec les Qataris pour permettre ces nouvelles évacuations.

Le ministre rappelle que cinq principes ont été posés par la France et la communauté internationale avant l’ouverture d’un dialogue. « Le premier qu’on pouvait imaginer peut-être possible, c’était la composition d’un gouvernement ouvert. Or, le gouvernement qui a été annoncé par les talibans est un gouvernement extrêmement fermé où on retrouve les enfants de la génération antérieure des talibans, et en plus des éléments très proches d’Al-Qaïda, donc, ils ne sont pas au rendez-vous », expose Jean-Yves Le Drian.

Procès des attentats du 13-Novembre : « Quand on attaque la France, la France riposte »

Au procès des attentats du 13-Novembre, Salah Abdeslam a tenté d’expliquer sa participation aux attentats comme conséquence de l’intervention militaire de la France contre l’État islamique en Irak et en Syrie. « Quand on attaque la France, la France riposte », réagit Jean-Yves Le Drian. 

« Je rappelle que c’est Daech qui nous a déclaré la guerre, c’est Daech qui nous a considérés comme son ennemi », insiste le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. « Ce que cette personne a oublié », dit-il en parlant de Salah Abdeslam, « c’est qu’avant les attentats du 13 novembre, il y avait ceux de janvier contre Charlie Hebdo ». Jean-Yves Le Drian estime que « quand on déclare la guerre et qu’on vient la porter sur notre territoire, on riposte ».

Retrouvez l’intégralité du « 8h30 franceinfo » du jeudi 16 septembre 2021 :

A lire aussi

  • Pass sanitaire, Beauvau de la sécurité, salaire des profs… Le « 8h30 franceinfo » d’Adrien Quatennens
  • Pass sanitaire, gratuité des billets pour les cheminots, nationalisation des autoroutes, Éric Zemmour… Le « 8h30 franceinfo » de Jean-Baptiste Djebbari
  • Vaccination des soignants, Didier Raoult, mise en examen d’Agnès Buzyn… Le « 8h30 franceinfo » de Martin Hirsch
  • La mise en examen d’Agnès Buzyn, la course à 2022, le revenu d’engagement… Le « 8h30 franceinfo » de Sarah El Haïry
  • Agnès Buzyn mise en examen, hausse des salaires, désunion de la gauche pour 2022… Le « 8h30 franceinfo » de Fabien Roussel

Sujets associés

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,514SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas