Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme pour « financement illégal » de sa campagne de 2012

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu sa décision dans l’affaire liée aux dépenses électorales, presque deux fois supérieures à leur plafond légal.

Article rédigé par

Publié le 30/09/2021 11:14

Mis à jour le 30/09/2021 11:50

Temps de lecture : 1 min.

Nicolas Sarkozy a été déclaré coupable de financement illégal de sa campagne de 2012 dans l’affaire Bygmalion. L’ancien chef de l’Etat a été condamné jeudi 30 septembre à un an de prison ferme avec bracelet électronique par le tribunal correctionnel de Paris. Selon la présidente Caroline Viguier, l’ex-président « a poursuivi l’organisation de meetings », après avoir été « averti par écrit du risque de dépassement » du plafond légal des dépenses électorales. « Ce n’était pas sa première campagne, il avait une expérience de candidat », a continué la magistrate.

En mars, Nicolas Sarkozy était devenu le premier ancien président français à être condamné à de la prison ferme – trois ans dont un ferme – pour corruption et trafic d’influence, dans une affaire dite « des écoutes », dans laquelle il était poursuivi pour une tentative présumée de corruption d’un juge. Il a fait appel de cette décision.

A ses côtés, 13 personnes ont toutes été déclarées coupables de complicité de financement illégal de campagne électorale et condamnés à des peines allant de deux à trois ans et demi de prison. L’ancien directeur adjoint de la campagne présidentielle de 2012, Jérome Lavrilleux, a écopé de trois ans de prison dont un avec sursis pour abus de confiance.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,506SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas