Le CSA demande aux médias de décompter le temps de parole d’Eric Zemmour, possible candidat à la prochaine présidentielle

Ce sont ses interventions « portant sur le débat politique national » qui doivent être prises en compte. Le polémiste d’extrême droite, qui coanime une émission sur CNews, est devenu « un acteur du débat politique national ».

Article rédigé par

Publié le 08/09/2021 18:57

Mis à jour le 08/09/2021 19:10

Temps de lecture : 1 min.

Eric Zemmour est-il un éditorialiste ou un homme politique ? Il n’a pas déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, bien qu’elle soit fortement pressentie. Mais le Conseil supérieur de l’audiovisuel demande aux médias, mercredi 8 septembre, de commencer à décompter son temps de parole quand il s’exprime « sur le débat politique national », dont il est devenu « un acteur » aux yeux du CSA.

« Au regard des récents développements, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a considéré que M. Zemmour pouvait être regardé dorénavant, tant par ses prises de position et ses actions, que par les commentaires auxquels elles donnent lieu, comme un acteur du débat politique national », détaille le communiqué du CSA sur cette décision.

Elle s’appliquera à partir de jeudi aux médias audiovisuels, donc aux chaînes de télévision et aux radios.

Les médias n’ont pas à respecter une égalité stricte de temps de parole entre les personnalités politiques en dehors de la campagne officielle pour l’élection présidentielle.

Mais hors de ces périodes, la loi charge tout de même le CSA de veiller à l’équité de l’accès des politiques à l’antenne, selon des critères précisés sur son site. Les médias doivent lui transmettre un relevé du temps de parole accordés aux personnalités politiques. C’est dans ce cadre que les interventions d’Eric Zemmour doivent désormais être décomptées.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas