[Expo] Flâner dans Paris avec Henri Cartier-Bresson

Maître de l’instantané et inspiré par les surréalistes, Henri Cartier-Bresson a fixé, en noir et blanc, un Paris évanescent, délicat et insaisissable. Un musée parisien lui consacre une belle exposition. On y déambule, on y flâne avec bonheur…

Derrière la gare Saint-Lazare à Paris en 1932, un homme saute par-dessus son reflet dans l’eau. Un photographe est là, il fixe l’événement sur la pellicule. Il s’appelle Henri Cartier-Bresson, on le surnommera plus tard «le maître des images à la sauvette». Ce jour-là, il a réalisé un cliché qui demeure parmi ses plus fameux. Né à Chanteloup-en-Brie, en Seine-et-Marne, à l’est de Paris, le 22 août 1908, il suit ses études dans la capitale française au lycée Condorcet, étudie la peinture avec André Lhote et fréquente les surréalistes de la place Blanche. À 21 ans, il découvre le travail d’Eugène Atget et réalise ses premières photographies. En 1930-1931, il passe une petite année en Côte d’Ivoire, et à l’automne 1931, il achète son premier appareil photo, un Leica que l’on peut voir dans l’exposition qui lui est consacré au musée Carnavalet à Paris.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas