[Critique ciné] «True Mothers» : capturer l’insaisissable

Cette semaine, True Mothers, de Naomi Kawase : un modèle de subtilité dans lequel le style et les personnages font l’histoire. L’adoption est un sujet qui a, à plusieurs reprises, motivé Naomi Kawase. D’abord pour des raisons personnelles : la cinéaste japonaise a été elle-même élevée par des parents adoptifs. Avec True Mothers, elle ferme le …

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,514SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas