Meurtre d’un SDF à Merl : l’auteur présumé acquitté

Faute de preuves tangibles et face à la faiblesse du dossier répressif, le bénéfice du doute l’a emporté. Andris, un sans-abri, évite la prison pour meurtre.

Andris, petit homme râblé et nerveux d’une cinquantaine d’années, va pouvoir sortir de prison où il dort depuis un an. Sa ténacité à la barre et les lacunes du dossier répressif ont payé : il a été acquitté du meurtre d’Attila, un sans domicile fixe comme lui, au bénéfice du doute. Durant deux audiences face à la 13e chambre criminelle, il n’avait pas plié et avait rendu coup pour coup aux attaques lancées par la présidente pour lui faire avouer le crime. La deuxième audience avait tourné à l’affrontement. Andris avait réponse à tout sauf à la question de l’identité du tueur. Ce n’était pas lui, insistait-il. Il avait quitté la région au moment des faits. Pourtant, tout semblait l’accuser. Face au doute, les juges ont préféré s’abstenir et le meurtrier d’Attila court toujours.  

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,502SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas