le parti de Marine Le Pen en plein doute

Publié le 03/07/2021 22:52

Mis à jour le 03/07/2021 23:48

Durée de la vidéo : 2 min.

France 3

Article rédigé par

L. Audebert, M. Benito, A. Luquet, J-C Lambard –

France 3

France Télévisions

Après l’échec aux élections régionales et départementales, le Rassemblement national traverse une période de doute. Quelle ligne adopter en perspective de l’élection présidentielle de 2022 ? La question est sur toutes les lèvres au congrès du RN, à Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Après l’échec des élections régionales et départementales, les militants du Rassemblement national sont convaincus que la stratégie d’ouverture est la condition pour remporter la victoire en 2022. « Je préfère une ouverture un peu plus ouverte, où chacun a sa place, du moment qu’on est patriote et qu’on respecte le pays », affirme une sympathisante. « C’est une nécessité d’évolution », déclare un jeune homme. Pour d’autres adhérents, « le fond du discours n’a pas changé, juste la forme ».

D’autres militants sont plus sceptiques. « On n’est pas assez dur je trouve sur l’immigration », explique Brigitte Gazel, adhérente du RN qui ne cache pas son amour pour Éric Zemmour. « C’est le plus beau, le meilleur, (…) moi j’aime les gens durs comme ça. » Pour Sébastien Chenu, porte-parole du RN, hors de question de « revenir en arrière », il faut accueillir de nouvelles personnes. Passer à autre chose donc, et faire oublier l’image de Jean-Marie Le Pen. « Sa ligne est aujourd’hui complètement dépassée », affirme un adhérent. Seule candidate à sa succession, Marine Le Pen sera réélue dimanche 4 juillet. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas