La Jeunesse en tournée pour les victimes des intempéries

Le club le plus titré du pays disputera à chaque trêve des matches amicaux face à des clubs de communes frappées par les intempéries, afin de lever des fonds.

Le football, ils l’admettent, est bien accessoire en comparaison avec les dégâts qu’ont pu causer ces derniers jours les intempéries dans le pays. Mais il peut aussi être une solution, certes modeste, dans l’entreprise de reconstruction. Afin d’aider financièrement les communes où les fortes pluies de la semaine dernière ont causé des ravages, la Jeunesse Esch s’y rendra, tout au long de la saison, pour y disputer des matches amicaux destinés à lever des fonds.

Ces rencontres auront lieu lors de chaque trêve, qu’elle soit internationale ou hivernale, et opposeront le club le plus titré du pays à des formations de divisions inférieures n’ayant d’ordinaire pas la possibilité d’affronter la Vieille Dame. Si les internationaux A ou jeunes que possède le club bianconero manqueront à l’appel, au moins lors des fenêtres internationales de septembre, octobre, novembre et mars 2022, la Jeunesse se déplacera avec la meilleure équipe possible, histoire de créer l’événement et de réaliser un maximum de recettes, reversées ensuite.

Aider les clubs, mais pas que

«L’idée, c’est de jouer un match amical, essentiellement contre des clubs de D1, D2 ou D3, de faire des actions sur place et que tout l’argent des entrées et de la buvette soit remis à l’équipe locale, et que celle-ci décide avec la commune où ils vont le donner, développe un membre du comité directeur de la Jeunesse, qui a approuvé cette action à l’unanimité, au même titre que le staff technique et les joueurs. On peut très bien mobiliser de l’argent pour améliorer le stade, car certains stades ont été détruits, ou voir avec les communes pour qu’elles identifient des habitants qui ont besoin de cette aide. Si par exemple une famille a perdu sa maison, on l’aidera, mais ce sont l’équipe locale et la commune qui décideront, pas nous.»

Plébiscitée sur les réseaux sociaux, l’action a déjà attiré l’attention d’une douzaine de clubs amateurs à travers le pays. «Les clubs peuvent nous écrire sur Facebook, par mail ou nous téléphoner, poursuit le dirigeant. Ils ne devraient donc pas avoir trop de difficultés à nous contacter : le monde du football au Luxembourg est petit, tout le monde se connaît.» Et quelques villages, donc, connaîtront bientôt le bonheur de recevoir le club aux 28 titres de champion et aux 13 Coupes de Luxembourg. En attendant, les hommes de Jeff Strasser, vainqueurs vendredi de Mondorf (1-0) grâce à un but tardif de Dennis Besch, poursuivront mardi (20 h) leur préparation sur le terrain de l’Union Mertert-Wasserbillig, pensionnaire de Promotion d’honneur.

Simon Butel

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas