[Euro] Hojbjerg, Schmeichel, Christensen… Ces Danois qui brillent en Premier League

Avec sept joueurs du Danemark évoluant en Premier League et Championship (D2), souvent dans des grands clubs, l’ennemi risque de venir de l’intérieur mercredi pour l’Angleterre (21 h) en demi-finale de l’Euro.

Ils sont dix Rouge et Blanc à avoir pris part à tous les matches depuis le début de la compétition et quatre évoluent dans l’élite anglaise : Kasper Schmeichel à Leicester, Andreas Christensen à Chelsea, Jannik Vestergaard à Southampton et Pierre-Emile Hojbjerg à Tottenham.

Vainqueur de la Ligue des champions avec les Blues, Christensen est un des joueurs qui ont profité de l’arrivée de Thomas Tuchel pour devenir un élément important de la défense à trois de Chelsea assez similaire à celle qu’il pratique en sélection.

Il a tenu la maison bleue pendant que Thiago Silva était blessé avant qu’il ne soit à son tour touché et privé de la finale de la C1.

Il a poursuivi sur sa lancée dans cet Euro, montrant au-delà de ses qualités athlétiques une belle assurance balle au pied, ajoutant même un but magnifique et capital contre la Russie (4-1) pour arracher la qualification en huitième.

Derrière lui, il trouvera Kasper Schmeichel, l’un des gardiens les plus réguliers et les plus fiables de la Premier League.

Fils d’un autre gardien de légende, Peter, qui avait mené le Danemark au sacre en 1992 et fait les riches heures de Manchester United, Kasper a la compétition dans le sang et le goût de la victoire dans son ADN.

Champion avec Leicester en 2016, aux côtés de Riyad Mahrez ou N’Golo Kanté, il a raté de peu la qualification en Ligue des Champions lors des deux dernières saisons.

 

Wembley, un stade bien connu des Danois 

Il ne sera pas dépaysé à Wembley, où les Danois étaient venus dompter l’Angleterre (1-0) en octobre en Ligue des nations, puisqu’il y a aussi gagné la Coupe d’Angleterre en mai avec les Foxes en terrassant le Chelsea de Christiansen (1-0) et de Mason Mount, qu’il pourrait retrouver face à lui et dont il avait magnifiquement repoussé la tentative à la 87e.

Hojbjerg a également évolué à Wembley cette saison, avec les Spurs, mais en garde un moins bon souvenir, puisqu’il y a perdu la finale de la Coupe de la Ligue face à Manchester City (1-0).

Milieu accrocheur, mais aussi bon relanceur, Hojbjerg a réussi la transition, l’été dernier, d’un club jouant le maintien, Southampton, à une équipe du “Big 6”, en étant l’une des rares satisfactions de Londoniens globalement médiocres.

Homme de base du système de José Mourinho, il l’est aussi en sélection où le duo qu’il forme avec Thomas Delaney a été l’un des plus efficaces du tournoi. Les deux hommes ont offert de la verticalité à leur équipe en étant capables de compenser les montées de l’un ou de l’autre sans que l’organisation ne perde sa cohérence.

Delaney a sans doute donné quelques petits “trucs” à ses équipiers sur Harry Kane, le danger numéro un pour les Danois avec ses trois buts dans cet Euro.

Jannik Vestergaard aura d’ailleurs des comptes à régler avec le capitaine anglais qui avait humilié l’arrière-garde de Southampton (5-2) en septembre en championnat.

L’attaquant anglais avait délivré quatre passes décisives pour Son Heung-min et inscrit un but.

Il se murmure que Tottenham souhaiterait recruter Vestergaard. S’il ne ferait sans doute que croiser Kane, sur le départ, il pourrait rejoindre Hojbjerg pour donner un accent encore plus nordique au club du nord de Londres.

AFP/LQ

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas