du hip-hop et du Mozart joué par Renaud Capuçon au pied des tours

Publié le 24/07/2021 17:40

Mis à jour le 24/07/2021 20:13

Durée de la vidéo : 2 min.

FRANCE 3

Article rédigé par

M.Pujolas, M.Le Page, M.Lavieille, E.Marot, S.Korwin –

France 3

France Télévisions

La musique se déplace dans les quartiers défavorisés, à Sarcelles (Val d’Oise) un orchestre a pris place. Le festival Polykromies mélange tous les genres.

Mozart et Beethoven résonnent entre les immeubles. Un concert classique, une grande première pour de nombreux habitants, qui apprécient l’initiative. Le célèbre violoniste Renaud Capuçon était ravi de participer à ce concert inédit, accompagné de danseurs hip-hop, dans le cadre du festival des Polykromies qui se déroule à Sarcelles jusqu’au 25 juillet. 

« J’adore jouer dans des salles de concerts, c’est merveilleux, mais c’est aussi important d’aller à la rencontre de ce public-là, qui n’est pas un public habitué » explique Renaud Capuçon. « C’est important de jouer ici, comme de jouer dans des hôpitaux ou des prisons.Tout cela fait partie de notre mission de musiciens ». Sur la scène, quatre danseurs de hip-hop ont improvisé en suivant la musique. Une partition qui fonctionne et qui a séduit le public, ravi de voir l’un des musiciens les plus célèbres du monde se produire ici, en banlieue. « C’est bien de montrer qu’il n’y a pas de frontières entre la banlieue et la musique classique et que les frontières sont dans la tête des gens » explique une spectatrice. 

Le festival des Polykromies est né de la volonté de rapprocher les cultures et de dynamiser la ville de Sarcelles. « On fait un croisement de cultures. On a fait en sorte que le hip-hop croise la musique classique. On va également faire en sorte que le Gospel croise des chants hébraîques et arabes. Et on va aussi faire se croiser fitness et musique africaine » précise Eric Checco, délégué aux cultures urbaines à la ville de Sarcelles. 

Dimanche 25 juillet, pour le dernier jour du festival, les organisateurs vont faire se rencontrer plusieurs cultures et religions autour d’un concert unique et très symbolique. Une chorale Gospel de la ville baptisée Les chérubins Gospel ne se contentera pas des classiques de son répertoire basé sur des chants chrétiens. Elle interprétera aussi des chants hébraïques et arabes. A découvrir à 20h, place de France. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas