Au Fola, l’Europe pour «reconstruire et poser les bases du championnat»

Attendu au tournant par Sébastien Grandjean, le Fola a livré jeudi une grosse prestation collective récompensée d’un succès sur les Biélorusses de Soligorsk (1-2).

C’est «un très bon résultat, un gros résultat» même qui, s’il lui «donne de l’espoir», ne «fait pas rêver» le Fola non plus : dans cinq jours, à Émile-Mayrisch, le Shakhtyor Soligorsk, «plus fort, restera favori» à la qualification pour le troisième tour préliminaire de la Ligue Europa Conférence, dans l’esprit de Sébastien Grandjean. Il n’empêche : au-delà du résultat, acquis «avec une moyenne d’âge assez faible» (NDLR : moins de 27 ans au coup d’envoi) et 12 premières licences (7 sur le terrain, 5 sur le banc), la façon dont ses hommes ont pris le meilleur jeudi en deuxième tour aller sur le champion 2020 de Biélorussie – ce qui «n’est pas rien quand même» – incite l’entraîneur eschois à un certain optimisme, lui qu’on avait quitté sur le tarmac «pas satisfait» du degré d’agressivité de ses hommes en ce début de saison et «pas serein» quant à la capacité de son équipe à jouer les premiers rôles en BGL Ligue ces prochains mois.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas