Nicolas Sarkozy assure qu’il « n’y a pas eu d’emballement » de sa campagne en 2012

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #BYGMALION

14h50 : « A cette époque, je n’avais jamais entendu parler de Bygmalion, d’Event. Jamais on ne m’a cité le nom de Bygmalion, jamais, jamais, jamais. »

L’ancien chef de l’Etat est interrogé sur le financement illégal de sa campagne électorale en 2012, au moyen d’un système de fausses factures émises par Event & Cie, une filiale du groupe Bygmalion.

14h44 : « (Guillaume Lambert) met en application des décisions politiques, et il prend les décisions lui-même. En aucune façon, je ne lui ai donné des directives. »

Nicolas Sarkozy est interrogé par la présidente sur ses relations avec Guillaume Lambert, le directeur de sa campagne poursuivi pour « usage de faux », « abus de confiance », « recel d’abus de confiance », « complicité de financement illégal de campagne électorale » et « escroquerie ».

14h55 : « Je n’ai choisi aucun prestataire, petit, moyen, grand, ni en 2007, ni en 2012. Je n’ai recommandé aucun prestataire. »

L’ancien président de la République est auditionné au tribunal correctionnel de Paris, où il est poursuivi pour « financement illégal de campagne » dans le cadre de l’enquête sur le financement de sa campagne présidentiel en 2012. Des journalistes présents dans la salle rapportent ses propos sur Twitter.

13h32 : Vous êtes un peu perdus dans cette affaire ? Pas de panique. Mon collègue Ilan Caro vous résume tout ce qu’il faut savoir sur le procès dans cet article.

13h42 : Nicolas Sarkozy, qui se fait représenter depuis l’ouverture du procès Bygmalion le 20 mai, n’est pas mis en cause pour « escroquerie » ou « usage de faux », à la différence des treize autres prévenus. L’ancien chef de l’Etat comparaît uniquement pour « financement illégal de campagne » et encourt un an d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende.

12h08 : Il est midi, votre estomac commence à gargouiller, c’est le moment de faire un point sur l’actualité.

• « 2 à 4% des tests » criblés correspondent au variant Delta, annonce le ministre de la Santé Olivier Véran, alors que la vaccination a été élargie ce matin aux 12-17 ans.

• Le géant suédois de l’ameublement Ikea vient d’être condamné à un million d’euros d’amende par le tribunal correctionnel de Versailles. La filiale française a été reconnue coupable d’avoir espionné ses salariés de 2009 à 2012.

• L’ancien président Nicolas Sarkozy est auditionné cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris dans le cadre de l’enquête sur le financement de sa campagne présidentielle en 2012.

• La pression monte pour les Bleus ! A quelques heures du choc France-Allemagne, les camarades de franceinfo sport font le point sur les clés du match.

09h09 : Il est 9 heures, c’est le moment de faire un point sur l’actualité.

• La vaccination des 12-17 ans c’est parti ! Les adolescents peuvent désormais être vaccinés en présence de l’un de leurs parents et après signature d’une autorisation. Suivez les dernières informations dans notre direct.

• L’ancien président Nicolas Sarkozy est auditionné cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris dans le cadre de l’enquête sur le financement de sa campagne présidentielle en 2012.

• Plus de 33 000 candidats se présentent au premier tour des élections régionales et départementales de ce dimanche. Qu’en retenir ? On fait le tour, en graphiques et principaux chiffres

• En piste ! Les Bleus font leur entrée dans la compétition à 21 heures, face à l’Allemagne. « Il y aura une tolérance pour les personnes qui rentreraient chez elles après avoir suivi un match dans un café », assure sur franceinfo la ministre des Sports, Roxana Maracineanu.

A lire aussiSujets associés

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas