Le match entre le RFCU et le Progrès continue dans les tribunaux !

Le directeur sportif niederkornois Thomas Gilgemann a profité de la présentation de son nouveau défenseur, Ulysse Barthélémy, vendredi, pour confirmer que le Progrès ne se contenterait pas de l’amende de 250 euros infligée au Racing par le tribunal fédéral.

La fédération, qui était au courant depuis fin avril, a trop fait trainer, assure le Progrès. Les instances fédérales, confirme le Progrès, savent depuis de longs mois que le RFCU s’est rendu coupable d’un versement interdit de 57 000 euros envers le RM Hamm Benfica (les deux clubs auraient confirmé les faits lors de l’audience de jeudi soir, en présence des avocats des trois clubs). Et si le récent cinquième de BGL Ligue regrette une chose plus que sa non-qualification européenne au bénéfice du RFCU, c’est qu’il ait été contraint de saisir Mondercange du dossier alors que, selon ses dires, toutes les pièces étaient déjà versées au dossier.

Le Progrès pourrait saisir l’UEFA, la FIFA, voire les juridictions civiles

Ainsi, assurant que «l’éthique est bafouée», Thomas Gilgemann a assuré en cette fin de semaine que son club allait poursuivre ses démarches auprès de différentes instances plus à même de le rétablir dans son bon droit, ne se contentant pas de cette amende de 250 euros «dont on ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer». Les démarches ? «Civil, UEFA, FIFA…» a énuméré le Français, conscient que son club «ne se fera pas que des amis». D’autant qu’il n’a visiblement pas encore abandonné tout espoir de récupérer la place européenne sur tapis vert. «Donnez-moi 24 h et on pourrait s’organiser».

On n’a pas fini d’en entendre parler, d’autant que le club doit encore annoncer sa quatrième recrue mercredi prochain. L’international luxembourgeois Florian Bohnert ? Même cette intronisation-là souffrira vraisemblablement la comparaison avec le dossier Progrès VS RFCU.

Julien Mollereau

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,510SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas