Diana Ross de retour avec la chanson « Thank You » en préambule à son premier album en 15 ans

Son dernier album studio, I Love You, remontait à 2006. En septembre 2021, Diana Ross, l’une des icônes de la Motown dans les années 60, sortira chez Decca son vingt-cinquième opus, Thank You. Elle en a dévoilé jeudi un premier extrait (version audio pour le moment), une chanson qui porte le même titre. Avec son intro et son délicat parfum vintage, Thank You réveillera chez certains une douce mélancolie des années 70 et 80.

« Ça parle vraiment de moi et des gens pour qui je chante », explique Diana Ross en voix off dans un clip parallèle de présentation de la chanson (voir ci-dessous), entrecoupé d’images d’archives : Thank You est un message de gratitude envers son public et toutes les personnes qui lui ont donné de la force, de l’inspiration, du réconfort et de l’amour tout au long de son parcours.

On sait juste que Diana Ross a cosigné ce titre avec l’un des différents songwriters and producteurs impliqués dans le projet, et dont les noms sont cités au bas de la vidéo sur Youtube : Jack Antonoff, Troy Miller, Triangle Park, Spike Stent, Prince Charlez, Amy Wadge, Neff-U, Freddie Wexler, Jimmy Napes, Tayla Parx, Fred White et Nathanial Ledgewick.

Diana Ross a travaillé sur ce nouveau disque dans son studio personnel, pendant le confinement, avec le producteur Jack Antonoff, 37 ans, connu pour son travail avec Taylor Swift. Il contiendra un répertoire de treize titres inédits, un événement en soi sachant que son précédent album I Love You renfermait surtout des reprises de célèbres chansons d’amour. Diana Ross, qui a dû annuler un concert de prestige à Glastonbury en raison de la pandémie, espère mener à bien une tournée mondiale pour défendre son nouveau disque.

En plus de soixante ans de carrière, Diana Ross a connu la gloire planétaire en tant que chanteuse leader du trio The Supremes, groupe féminin culte de la mythique firme discographique Motown, avant de connaître quelques très jolis succès en solo dans les années 70 et 80. On se souvient notamment du dansant Upside Down (1980, vidéo ci-dessous) co-écrit par Nile Rodgers et Bernard Edwards de Chic, la ballade Endless Love (1981) de Lionel Ritchie, le sensuel Muscles (1982) que lui avait écrit son grand ami Michael Jackson, et l’entraînant Chain Reaction (1985) que les Bee Gees lui ont écrit (on les entend dans les chœurs).

Diana Ross a également incarné Billie Holiday dans le premier biopic consacré à la légende du jazz, Lady Sings the Blues, en 1972, avant de jouer dans The Wiz (une adaptation par Sidney Lumet du Magicien d’Oz) avec Michael Jackson, en 1979.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas