Ces chansons qui font l’actu. Les plus belles boîtes de nuit, c’était avant

Le Bus Palladium, une boîte mytique, haut lieu du rock dans le quartier de Pigalle dans le 9e arrondissement de la capitale. (Ilustration) (PHOTO12 / GILLES TARGAT / AFP)

Si on parle de boîte de nuit, on sort forcément Le Mia. Le tout début de la chanson d’IAM, sortie en 1994, fait référence au début des années 80. Et les boîtes au début des années 80, c’est par exemple le Missipi Dancing que décrit CharlElie Couture en 1983. Allez retrouver le clip original sur Internet, ce n’est pas forcément que des bons souvenirs, pour ceux qui ont vécu cette époque.

Et, d’ailleurs, l’univers des boîtes des nuits, des dancings, des bals populaires, de tous ces lieux clos où l’on danse le soir – cet univers suscite facilement des chansons moitié admiratives, moitié horrifiées. D’ailleurs, savez-vous quelle est la boîte de nuit française qui a suscité le plus de chansons ? Oui, plus que chez Régine ? Eh bien c’est le grand événement de la nuit parisienne en 1966, l’année même où on détruit le Bal Tabarin, légendaire établissement ouvert en 1904.  Et Michel Delpech établit un lien entre les deux événements.

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

IAM, Le Mia, 1994

CharlÉie Couture, Missipi Dancing, 1983

Michel Delpech, Inventaire 66, 1966

Serge Gainsbourg, Qui est in qui est out, 1965

Antoine, Les Élucubrations, 1966

Liz Brady, Palladium, 1966

Léo Ferré, Le Palladium, 1966

Brigitte, Palladium, 2017

Jean-Baptiste Maunier, Bus Palladium, 2017

Léo Ferré, Dans les night, 1971

Katerine, 100 % VIP, 2005

Juliette Gréco, Le Petit Bal Perdu, 1961

Vous pouvez également suivre l’actualité de cette chronique sur Twitter. 

Souvenez-vous : pendant l’été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d’une autrice, compositrice et interprète considérée comme l’arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

A lire aussiSujets associés

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,506SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas