[Athlétisme] Grailet efface Godart | Le Quotidien

François Grailet s’est emparé du vieux record national de Claude Godart sur le 110 m haies. En 13″93, il améliore de deux centièmes une marque qui tenait depuis 2007.

François Grailet avait décidé de privilégier les championnats de Belgique, à Bruxelles, aux championnats du Luxembourg : «La concurrence sera plus forte», expliquait le hurdler grand-ducal. Le licencié du club de Liège a su profiter de l’occasion. Samedi, dès les séries, il égale son record personnel (14”01) en terminant deuxième derrière Michael Obasuyi. Et hier, pour la finale, il savait qu’il allait souffrir, face au même adversaire : «Je savais que ça allait très, très vite devant moi. L’objectif était de m’accrocher le plus possible à lui et c’est ce que j’ai réussi à faire.» Effectivement, ça va vite. Très vite, même. Obasuyi signe en effet un énorme 13”32, qui lui permet de valider son billet pour Tokyo. Et derrière lui, à quelques mètres, François Grailet : «Quand je franchis la ligne, je pense que je suis sous les 14”. Au bout d’une quinzaine de secondes, je vois le temps.» Un chrono canon puisque le chrono affiche 13”93, soit deux centièmes de mieux que les 13”95 de Claude Godart, en 2007. «D’ailleurs, il m’a envoyé un message pour me féliciter et me dire qu’il m’invitait au restau», sourit le nouveau recordman national.

Le spécialiste des haies n’était pas plus surpris que cela : «Je savais que j’avais les jambes. La semaine dernière, à Chypre j’avais de super sensations mais le chrono n’a pas suivi. Je ne comprenais pas trop pourquoi. Samedi, en série, j’ai cherché la course trop parfaite, si bien que je n’ai touché aucune haie. Une fois en finale, je me suis dit qu’il fallait que je prenne des risques. J’en accroche deux de manière assez forte, je suis un peu désaxé mais j’avais plus de jus qu’en série.» Et il a encore les moyens de faire mieux : «Il y a deux erreurs techniques majeures que je dois régler : mon bras gauche et ma jambe d’attaque qui n’est pas assez tendue. Ça ralentit la reprise au sol derrière la haie.»

Il lui reste encore deux courses cette saison, à commencer par une à Liège, dès mardi : «Le but de l’année, c’était de passer sous les 14″. Maintenant, je vais tenter d’aller chercher 13″90, qui devrait être le temps qualificatif pour les Europe de Munich l’année prochaine».

Romain Haas

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,510SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas