Alcool et drogue au volant : la police à l’affût sur les routes du pays

Du 16 au 26 juin, le réseau européen des polices de la route (Roadpol) organise l’opération “alcool et drogues” à travers toute l’Europe. La police grand-ducale sera sur le pont elle aussi.

Cette opération internationale simultanée vise à sensibiliser les usagers de la route aux dangers d’une conduite sous l’influence d’alcool et d’autres substances stupéfiantes.

Au Luxembourg, la police renforcera ses contrôles durant cette période, axés spécifiquement sur la conduite en état d’ébriété. Car l’alcool au volant reste une cause majeure d’accidents au Luxembourg. Malgré une tendance à la baisse depuis 2013, 16% des accidents graves sur les routes du pays l’an dernier étaient liés à la consommation d’alcool, d’après les chiffres officiels.

Pour rappel, le seuil maximal autorisé est de 0,25 mg d’alcool par litre d’air expiré. Pour certaines catégories de chauffeurs (jeunes conducteurs par exemple), cette limite est abaissée à 0,1 mg par litre d’air expiré.

Lorsqu’un dépassement de la limite est constaté, une amende est émise et, en fonction du taux d’alcool, un retrait de points ou un retrait immédiat du permis s’imposent. L’avertissement taxé est à régler sur place. Pour des taux supérieurs à 0,35 mg/l, un procès-verbal est adressé à l’autorité judiciaire qui peut décider d’une amende et/ou d’une peine d’emprisonnement en cas de délit.

À noter encore que le test d’haleine est obligatoire. En cas de refus, le permis est retiré sur le champ.

LQ

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,502SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas